Dinonos

Le site paléontologique d’Angeac-Charente n’a de cesse de révéler sa richesse au fil des différentes campagnes de fouilles qui s’y déroulent depuis sa découverte en 2008.

La dernière en date est à l’étude au musée d’Angoulême et devrait en apprendre plus à la communauté scientifique internationale sur les dinosaures, dont les vestiges sont légion dans le gigantesque cimetière reptilien charentais, l’un des plus importants au monde. Parmi les restes déterrés en septembre dernier, la plus grosse pièce est une vertèbre de sauropode, une charmante bestiole mesurant plusieurs dizaines de mètres, heureusement herbivore.